ERGO CHECK

Une fois à l'intérieur, vérifiez la position des sièges. Le capot peut-il être ouvert et fermé de l'extérieur, même par une femme du percentile 5 mesurant un peu moins de 1,53 m ? Un homme au 95e centile ne se cogne-t-il pas la tête sur le hayon même à plus de 1,86 m ? Peuvent-ils tous deux trouver une position assise leur permettant d'atteindre de manière ergonomique toutes les commandes et de regarder de manière optimale par tous les vitrages ?

Toutes ces questions ont déjà servi de base à la conception et doivent être vérifiées à plusieurs reprises lors du passage à la production en série. Tous les ajustements menant à la production en série représentent donc un exercice d'équilibre constant, que l'équipe de développement maîtrise cependant de plus en plus finement et qui représente une grande qualité du projet.

La différence avec les véhicules conventionnels ne réside pas seulement dans l'ergonomie spécifique due au pédalage dans le TWIKE. Elle est également basée sur les conditions ergonomiques des processus d'assemblage et de service ultérieur. Le BIW (body in white), qui se trouve dans le noyau profond du véhicule, ne doit pas être touché ultérieurement, même pendant l'entretien.

La connexion de tous les composants, notamment les points de fixation de tous les éléments mobiles (châssis, charnières, amortisseurs de capot) doit également être suffisamment sécurisée afin d'éviter des boucles inutiles et coûteuses. Les travaux préparatoires de la dernière boucle de développement du BIW pour l'instant ont été réajustés et vérifiés à nouveau. Le résultat de cette boucle sera l'ensemble des dessins d'une carrosserie en blanc adaptée au montage, aussi légère que possible et optimisée pour les collisions. La méthode de production choisie est adaptée aux petites séries et permettra la production des premiers échantillons pour le véhicule d'essai du conducteur après l'achèvement de la boucle.