TOUT DANS LES MAINS

Les deux manches latéraux et leurs fonctions électriques constituent le lien essentiel de l'IHM (interface homme-machine) entre le pilote et le TWIKE 5. Mécaniquement, ceux-ci transmettent la commande de direction via le guidon et les bielles de poussée des mains à l'essieu avant. Les leviers sont reliés mécaniquement les uns aux autres et permettent ainsi de diriger d'une seule main. En termes de dynamique de conduite, la direction ira droit devant sans commande de direction active, comme c'est le cas pour les voitures particulières classiques. En fonctionnement normal, les mains reposent sur les corps de préhension ergonomiques et permettent en même temps au pouce, à l'index et au majeur de communiquer les commandes de conduite régulièrement demandées.

Par exemple, un capteur à effet Hall électriquement redondant situé sur la face avant du manche latéral droit capte la demande d'accélération, ce qui entraîne une augmentation de la vitesse lorsqu'une pression est exercée avec l'index. Lorsqu'une pression est appliquée sur la partie inférieure du codeur, l'entraînement électrique récupère et la vitesse est réduite. Si aucun des deux doigts ne donne d'ordre, le véhicule se met en roue libre et l'entraînement n'accélère ni ne décélère activement.

D'après les expériences précédentes de TWIKE 3, un état de conduite souvent souhaité est la conduite à vitesse constante. Cette fonction de régulateur de vitesse est activée à l'avant du levier latéral gauche en cliquant brièvement sur un bouton supérieur avec l'index. Une pression prolongée sur ce bouton augmente la vitesse cible du régulateur de vitesse, qui peut être lue comme une valeur numérique sur l'écran. Le bouton inférieur désactive le régulateur de vitesse, réduit la vitesse cible du régulateur de vitesse ou définit un régulateur de vitesse en descente.

Ces explications ne représentent qu'une partie des fonctionnalités de ces deux sidesticks. La description complète est une base essentielle de l'architecture EE (architecture électrique-électronique), qui fait actuellement l'objet d'un travail intensif afin d'être transférée au véhicule d'essai des conducteurs après la construction en laboratoire.